accompagner les agriculteurs vers des solutions durables groupe terres du sud engagement 2

Accompagner les agriculteurs vers des solutions durables

Face aux défis environnementaux et sociétaux, l'agriculture ne cesse de faire évoluer son modèle de production. Terres du Sud mise sur la complémentarité des solutions proposées pour répondre à des problématiques aussi sensibles que la préservation des ressources naturelles, le maintien de la biodiversité et la qualité de l'alimentation.

Travailler avec les saisons, les espèces et les variétés

LES ÉQUIPES de Terres du Sud accompagnent au quotidien les agriculteurs dans les rotations en intégrant des espèces aux besoins en eau plus limités : sorgho, pois chiche ou productions d’automne par exemple, dans la conduite des productions en adaptant les itinéraires culturaux ainsi les dates de semis sont décalées pour que la plante puisse bénéficier des apports de pluies printaniers, dans le choix de variétés précoces. En précocifiant l’implantation des cultures de printemps on limite l’impact des conditions estivales parfois très sèches ou très chaudes sur le rendement.

 

expea terres du sud

L’expérimentation en Agroécologie est lancée !

Pour identifier les pratiques qui améliorent la fertilité des sols et la rentabilité des exploitations, le groupe Terres du Sud a créé les collectifs EXPEA, composés d’agriculteurs volontaires. Depuis janvier 2023, plus d’une trentaine de producteurs en grandes cultures conventionnelles ou bio et fruits et légumes de plein champ pour l’industrie ont rejoint les collectifs EXPEA. Des indicateurs précis répondant à des problématiques agronomiques mais aussi économiques seront suivis pendant les 5 années de leur engagement.

« C’est notre rôle sur le territoire d’être acteur et moteur de la transition agricole, ce qui prendra nécessairement un peu de temps. L’expérimentation et l’acquisition de données robustes nécessitent un temps long afin de sécuriser les productions et les revenus de nos agriculteurs. » Fabien Kaufling, Directeur agrodistribution

Mieux gérer la ressource en eau

Afin de répondre aux enjeux économiques, climatiques, environnementaux, le groupe Terres du Sud apporte des solutions variées et complémentaires pour aider les agriculteurs à mieux gérer la ressource en eau.
Depuis 2023, agrifeel* et Delta Sud se sont associés pour construire une offre d’irrigation en s’appuyant sur des partenaires spécialistes : Sencrop, Agralis, Solum, Valley. Ces solutions permettent à l’agriculteur de piloter ses apports en eau et d’apporter la bonne quantité au bon endroit au bon moment.

*Agrifeel : Notre modèle omnicanal permettant de proposer des services spécifiques et adaptés pour toujours mieux servir les agriculteurs.

Capter et stocker l’eau de pluie

Pour ménager les nappes phréatiques et disposer d’une ressource en eau renouvelable, le GIE Thematik qui regroupe de nombreux acteurs du monde agricole du Lot-et-Garonne travaille à des solutions de récupération et de stockage de l’eau pluviale.

neocultura traçabilité numérique agriculture groupe terres du sud

Innover pour optimiser la conduite des cultures

Nous nous appuyons sur l’innovation technique et technologique pour développer des outils et services d’accompagnement : pilotage de la nutrition azotée intra parcellaire, cartographie satellite, pilotage de l’irrigation, plan prévisionnel de fumure, bâtiments connectés, robotique, station météo connectées… Terres du Sud investit notamment dans le développement d’Outils d’Aide à la Décision (OAD) qui permettent d’optimiser la consommation d’intrants.
Terres du Sud en partenariat avec France Prune et Unicoque a développé un outil de traçabilité numérique commun. Ce système d’information parcellaire dispose notamment de fonctionnalités partagées entre le producteur et son technicien, couvrant la production du champ à l’assiette : gestion de l’assolement, contrôle réglementaire, calcul des indices de fréquence de traitement, traçabilité des interventions opérées (protection, nutrition, actions culturales, irrigation, etc.). Ce suivi permet un gestion des intrants optimisée : le bon produit, à la bonne dose, au bon moment, ainsi qu’un respect des réglementations ou des cahiers des charges spécifiques à chaque certification (HVE, AB, ZRP, Label rouge, IGP…).

« C’est une avancée considérable du point de vue de la performance écologique. C’est aussi une étape importante en matière de transparence en ouvrant la voie à une traçabilité totale des productions, du champ jusqu’au consommateur final. » Julien Laurent, Vice-Président Branche Végétale.

solutions alternatives groupe terres du sud

Proposer des solutions alternatives

Nous veillons à proposer à chacun des solutions alternatives à la lutte chimique, adaptées à sa situation et à son choix de production : biocontrôle, lutte intégrée… Toutes ces solutions techniques font l’objet d’études en situation, menées en interne par nos experts, pour déterminer leur coût et juger leur efficacité avant la commercialisation. En 2022 par exemple, 56 modalités en biosolutions pour les grandes cultures ont été mises en test (35 en blé, 20 en maïs, 1 en tournesol). Les plus performantes seront intégrées à nos gammes agrodistribution. Aujourd’hui, les solutions alternatives représentent 14% du CA protection des plantes. 

Pour protéger ou entretenir les cultures en limitant les traitements, nous intégrons également des solutions d’agroéquipement : filets anti-insectes, désherbage mécanique…

« Pour lutter contre les pucerons qui s’attaquent à nos concombres, avec le technicien de Terres du Sud, on observe les populations de pucerons et aussi les populations de parasitoïdes, leurs prédateurs naturels. Ensuite on réfléchit sur une stratégie pour savoir quel auxiliaire introduire et à quelle densité. Par exemple, sur ce cas précis des concombres, on utilise une sorte de cocktail d’insectes ailés noirs, des micro-guêpes, notamment Aphidius Colemani, qui parasitent les pucerons. Ce qui est intéressant, c’est que je suis en train d’apprendre avec Terres du Sud à reconnaître les bons auxiliaires en fonction des problématiques. » Stéphane Besnier, producteur de légumes bio.

Favoriser une agriculture plurielle

MALGRÉ un contexte inflationniste qui conduit le consommateur à préférer les petits prix aux bons produits, Terres du Sud poursuit une démarche engagée il y a 30 ans pour la préservation de terres vivantes et de pratiques plurielles.
Dans ses branches Volailles, et Fruits & légumes, le groupe maintient ses surfaces et accompagne les agriculteurs qui le souhaitent à chaque étape de leur conversion à l’agriculture biologique. À ce jour, sur notre périmètre les surfaces cultivées en Bio représentent 5,8%.

14%

de solutions alternatives vendues pour la protection des plantes

5.8%

de surfaces cultivées en BIO

logo terroirs durablesTerroirs Durables, la démarche RSE du groupe Terres du Sud

Cet engagement fait partie des grands défis RSE du groupe Terres du Sud, en faveur d’une agriculture innovante et durable.

VOIR TOUS LES ENGAGEMENTS TERROIRS DURABLES