terres du sud

Être acteur de l’économie circulaire

Acheter local, limiter déchets et gaspillage, le groupe, via chacune de ses entités, s'engage à préserver les ressources, limiter ses impacts environnementaux et s'inscrire dans une économie vertueuse au bénéfice du territoire.

Des achats responsables

DANS le cadre d’un processus déjà entamé de pilotage et d’amélioration de la fonction achats, le groupe Terres du Sud a signé, en juillet 2022, la Charte Relations Fournisseurs et Achats Responsables.

Au-delà d’une relation éthique et équilibrée avec les fournisseurs, la charte engage à prendre en compte l’ensemble des coûts et des impacts des activités du groupe et intègre sa responsabilité environnementale et sociétale.

  • 93% des achats agricoles sont réalisés localement (en Nouvelle-Aquitaine)
  • 61%  des biens et services sont achetés en Nouvelle-Aquitaine
  • 45% des autres achats de marchandises sont réalisés en Nouvelle-Aquitaine et Haute-Garonne*

D’ici l’année prochaine, l’intégration d’un module achats responsables à la formation achat permettra de sensibiliser le plus grand nombre. L’étude d’impact socio-économique du groupe nous a permis de mesurer la part des achats locaux réalisés, point de départ d’une démarche de relocalisation des achats hors achats agricoles.

 

*Données issues de l’étude d’impact socio-économique réalisé par Vertigo Lab via l’outil Impacter.

Compenser les impacts environnementaux et limiter les déchets

UNE VASTE analyse des impacts environnementaux du groupe Terres du Sud est en cours. Bruits, flux de circulation, eau, air, déchets… Elle permettra, quand cet impact est important, de le compenser sous la forme la plus adaptée au territoire concerné.

La diminution de notre empreinte écologique passe par la réduction et la valorisation de nos déchets coproduis (alimentation animale, textile, énergie via la méthanisation…). L’objectif : 40% de déchets recyclés d’ici 2024.
Cette année, le groupe a lancé une vaste campagne de sensibilisation de l’ensemble de ses salariés concernant le tri et le recyclage des déchets.

terres du sud

La lutte contre le gaspillage et la précarité alimentaire

Pour limiter le gaspillage alimentaire, nos outils de suivi nous permettent de calculer notre production au plus juste.
À défaut, nos industries agroalimentaires s’engagent à faire don des produits à Date Limite de Consommation (DLC) courte aux associations d’aide alimentaire.
Depuis quelques années, les magasins Gamm vert utilisent aussi l’application Too Good To Go pour limiter le gaspillage sur les produits végétaux et les produits secs d’épicerie. 11 magasins ont proposé ce service sur l’exercice et 3 autres ont débuté depuis juillet.

Objectif : intégrer l’ensemble des magasins proposant ces gammes. Sur les 2 points de vente qui proposent des fruits et légumes frais, des paniers anti-gaspi sont mis en place : ils permettent de ne pas perdre la marchandise et de proposer des produits frais à petits prix.

78%

de taux de valorisation des déchets et coproduits sur l’exercice 22-23

30%

de taux de recyclage des déchets

1288kg

de dons aux associations qui luttent contre la précarité alimentaire sur l’exercice 22-23

2 071

paniers vendus via Too Good To Go

logo terroirs durablesTerroirs Durables, la démarche RSE du groupe Terres du Sud

Cet engagement fait partie des grands défis RSE du groupe Terres du Sud, en faveur d’une agriculture innovante et durable.

VOIR TOUS LES ENGAGEMENTS TERROIRS DURABLES